Le site de Radio Atlandes Autoroute utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio Atlandes Autoroute
107.7 Radio Atlandes Autoroute
recherche_mini
    twitter   |   Atlandes Autoroute
home|play ECOUTER|france TRAFIC|podcast PODCASTS|musique RETROUVER UN TITRE|micro LA RADIO|commentaire CONTACT
 
Accueil | Podcasts | Route et Mobilité | Le MobiliMag | La compétition automobile, ce laboratoire d'innovation
Le MobiliMag

La compétition automobile, ce laboratoire d'innovation

date 07/10/2019 - 12:58 | micro_reportage Chrystèle Mollon
Le saviez-vous : la Formule 1 est un véritable laboratoire d’essais ! Pneumatiques, rétroviseurs, antipatinage… Tous les éléments de série de nos véhicules, ont d’abord été testés en compétition. L’idée étant de rentabiliser les investissements; la Formule 1 sert de laboratoire aux ingénieurs des grands constructeurs pour anticiper les transferts de technologies dans les véhicules de série.
facebooktwitter
illustration de La compétition automobile, ce laboratoire d'innovation
 La compétition automobile, ce labo…
 La compétition automobile, ce laboratoire d'innovation
play
0:00
0:00
volume-high 
Pour en savoir plus dans le MobiliMag, notre journaliste a interrogé Nicolas Espesson, responsable de l’optimisation de la performance pour Renault Sport Racing. « Dans la future Clio 5 hybride qui va être commercialisée l'an prochain, on a une particularité qui est unique : une boîte de vitesses sans embrayage. Sans rentrer trop dans les détails techniques, c'est une boîte très économe en carburant par contre qui est assez bruyante et difficile à faire passer les rapports. Ces boîtes sont très largement utilisées en Formule 1 parce que la problématique d'agrément de bruit on ne l'a pas ».
Les ingénieurs automobile ont réussi à travailler sur la rapidité des changements de rapports et propose cette innovation, véritable atout de cette Clio 5, qui permet de gagner en rendement et du coup en économie de carburant !

Même chose pour les batteries. Là encore la compétition vient, à terme, améliorer les performances des véhicules de série et du marché de l’électrique avec une recherche de plus d’autonomie. Xavier Mestelan-Pinon, responsable DS Performance nous explique : « Il y a un point important qui évolue très vite c'est la tension des batteries, la tension en volts. Aujourd'hui on se balade en voiture de série autour de 300 à 500 volts suivant les modèles. Nous, en Formule E, on est déjà à 1000 volts. Le fait d'augmenter cette tension ça permet d'avoir un moteur qui va consommer moins d'énergie. Un enjeu important pour les véhicules de série pour permettre d'aller plus loin sur l’autoroute avant de s'arrêter pour recharger ».

La compétition au service de l’innovation. Ces tests permettent aussi aux sous-traitants et petits fournisseurs de développer leur activité, en profitant de ces transferts de technologies.
 
Les plus consultés