Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

burger_menu
Radio Atlandes Autoroute
107.7 Radio Atlandes Autoroute
recherche_mini
    twitter   |   Atlandes Autoroute
play ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Culture | Marque-Page | "Ce qui gronde" de Marie Petitcuénot
Marque-Page

« Ce qui gronde » de Marie Petitcuénot

date 29/11/2021 - 14:36 | micro_reportage Francine Thomas
Comment être un bon parent ? Si vous vous posez la question, jetez tous les manuels et concentrez-vous sur ce roman. Il plaide pour deux choses essentielles : aimer ses enfants et s’aimer soi-même. Un joli plaidoyer contre la culpabilité.
illustration de
 "Ce qui gronde" de Marie Petitcuén…
 "Ce qui gronde" de Marie Petitcuénot
play
0:00
0:00
volume-high 
Qui n’a jamais eu le sentiment d’être un parent moyen, débordé et lessivé, englouti par le « monstre domestique » tel que l’appelle Marie Petitcunéot dans son roman ? Si c’est le cas, vous vous reconnaîtrez dans « Ce qui gronde ». Et sans doute que le monologue de cette mère vous fera rire autant qu’il vous fera du bien. Car l’autrice écrit ce que beaucoup n’osent pas formuler.
« Au fond, on estime que c’est naturel pendant les dix ans où vos enfants sont petits, d’être complètement enseveli. Moi, j’ai envie de dire que c’est naturel et c’est insupportable ! C’est les deux ! »

Au fil des pages, Marie Petitcuénot tente de démonter les mécanismes de la culpabilité parentale. « Elle vient polluer l’amour que vous avez pour eux, les joies que vous avez, sans raison. On veut tous être le meilleur père ou la meilleure mère pour ses enfants, et on n’y arrivera pas. Et l’objectif est davantage d’être l’individu le plus proche de sa propre nature. »

Ne pas perdre de vue ce qui nous anime fondamentalement. S’accorder la liberté d’être soi. C’est ce que plaide l’autrice. Et ceci étant posé, elle écrit l’amour d’être parent, les multiples joies qui accompagnent cette jolie mission d’aider un enfant à grandir. Et elle nous invite à l’indulgence. « Quelle pression sur les parents ! Ce qu’il faut c’est aimer ses enfants. Les aimer à zéro, à un an, à dix-huit ans. C’est ce qui fait la différence finalement. »
Ce qui gronde est l’histoire d’une mère qui aime éperdument ses enfants, mais qui veut les aimer tout en restant fidèle elle-même. En ce sens, c’est une histoire universelle.
A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 Sur Twitter
play3 Sur Instagram
 
Les plus consultés