Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

burger_menu
Radio Atlandes Autoroute
107.7 Radio Atlandes Autoroute
recherche_mini
    twitter   |   Atlandes Autoroute
play ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Route et Mobilité | Rouler Autrement | Drogue au volant, mort au tournant
Rouler Autrement

Drogue au volant, mort au tournant

date 30/04/2022 - 09:21 | micro_reportage Raphaële Burel
Sur les routes, un décès sur cinq implique un conducteur ayant consommé de la drogue… Et dans la majorité des cas, il s’agit de cannabis.
illustration de Drogue au volant, mort au tournant
 Drogue au volant, mort au tournant
 Drogue au volant, mort au tournant
play
0:00
0:00
volume-high 
« Le cannabis a des effets psychotropes. Cela agit sur les récepteurs du cerveau mais aussi sur la capacité de concentration, de vigilance et d'attention » assure Ludovic Gicquel, médecin au CHU de Poitiers. En France, la consommation de drogue est illégale et peut avoir de graves conséquences sur la route. Pourtant ses effets sont sous-estimés, voire ignorés par les automobilistes.

« Il faut surtout combattre l'idée, encore trop souvent répandue, que le cannabis rendrait cool au volant. Au contraire, ça rend dangereux parce que les reflexes sont beaucoup plus lents. Le conducteur est perturbé dans ses perceptions sensorielles. Il multiplie par 1,65 le risque d'être responsable d'un accident mortel. Ce sont des chiffres qui explosent quand on combine consommation de cannabis et alcool. Le risque d'avoir un accident mortel est là multiplié par 29 » explique Marie Gautier Melleray, Déléguée interministérielle à la sécurité routière.

En France, près de 900 000 personnes consomment quotidiennement du cannabis. Une consommation qui a presque doublé en 20 ans chez les 15-24 ans. Conduire sous l'emprise de stupéfiants est lourdement sanctionné par le code de la route. « C'est un délit passible de 2 ans de prison et 4500 Euros d'amende. Elle peut entrainer le retrait de 6 points sur le permis de conduire, une suspension de permis pouvant aller jusqu'au 3 ans voire une annulation pure et simple du permis de conduire et une mise en fourrière du véhicule » détaille Jean-Pierre Ayassa, Commandant de l’Escadron Départemental de Sécurité Routière du Vaucluse.
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés