Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

burger_menu
Radio Atlandes Autoroute
107.7 Radio Atlandes Autoroute
recherche_mini
    twitter   |   Atlandes Autoroute
play ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Route et Mobilité | Le MobiliMag | 2022, année charnière pour le véhicule autonome
Le MobiliMag

2022, année charnière pour le véhicule autonome

date 14/02/2022 - 12:24 | micro_reportage Sébastien Greilh
2022 est une année charnière pour le véhicule autonome en France puisque la législation sera bientôt assouplie. Certains projets qui étaient au stade d’expérimentation pourront bientôt entrer en phase d’exploitation. Exemple avec une petite navette sans chauffeur créée dans la Drôme.
illustration de 2022, année charnière pour le véhicule autonome
La navette autonome Beti à Val Thorens - © Bertolami 
 2022, année charnière pour le véhi…
 2022, année charnière pour le véhicule autonome
play
0:00
0:00
volume-high 
Il y a quelques mois, nous vous avions présenté Beti, une petite navette d’une quinzaine de places totalement automatisée qui se conduit seule, sans volant ni chauffeur (Plus d'infos ici...).
Au premier coup d’œil, elle ne semble pas avoir été profondément modifiée. « Nous avons conservé tout le design. Par contre, c'est tout ce qu'on ne voit pas qui a été modifié, notamment l'aspect logiciel » explique Benjamin Beaudet, directeur général du projet.

En septembre prochain, Beti va profiter d'un assouplissement de la législation pour stopper l'expérimentation et passer en phase d’exploitation. Quatre véhicules autonomes vont, par exemple, être déployés dans le Val de Drôme mais aussi dans certaines stations de sport d'hiver. Nous pourrions, aussi, bientôt retrouver Beti sur des aires d'autoroutes. « On a un besoin de mobilité sur ces aires pour que les gens prennent le temps de la pause. On peut avoir des usages qui nous permettent d'utiliser la navette autonome et, pourquoi pas, d'aller sur le territoire situé à proximité des aires. »

Avec ces nombreux développements à venir, il va falloir, désormais, accélérer la production de navettes. « C'est vrai mais, là, cocorico parce que la France est en avance sur le sujet. On a un écosystème français qui est relativement compétitif et dynamique » se réjouit Benjamin Beaudet.
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés