Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

burger_menu
Radio Atlandes Autoroute
107.7 Radio Atlandes Autoroute
recherche_mini
    twitter   |   Atlandes Autoroute
play ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Route et Mobilité | Semaine 100% électrique | L'autonomie du véhicule électrique
Semaine 100% électrique

L'autonomie du véhicule électrique

date 01/08/2022 - 21:13 | micro_reportage Ivan Mouton
C'est l'une des craintes principales des automobilistes qui veulent passer au véhicule électrique : l'autonomie. Entre les chiffres annoncés par les constructeurs et la réalité, parfois, il y a une grosse différence. Mais cela dépend surtout du type d'utilisation du véhicule.
illustration de L'autonomie du véhicule électrique
 L'autonomie du véhicule électrique
 L'autonomie du véhicule électrique
play
0:00
0:00
volume-high 
RTE, Réseau de Transport d'Electricité nous apprend que 26% des Français considèrent l'autonomie du véhicule électrique insuffisante, ce qui peut être un véritable frein à l'achat. Mais cette autonomie dépend surtout de l'usage que l'on fait du véhicule électrique : « Si l'on considère l'usage que l'on fait de notre voiture la semaine, c'est-à-dire de l'urbain et du péri-urbain pour aller travailler, il n'y a pas de problème d'autonomie. Nous faisons rarement plus de 250 kilomètres aller-retour dans la journée. Dans cet usage, la voiture électrique est idéale, notamment en ville, car nous limitons la pollution et les émissions », nous explique Christophe Congréga de L'Automobile Magazine.

Si vous êtes un gros rouleur qui passe la plupart de ses trajets sur l'autoroute, l'autonomie du véhicule électrique peut être handicapante pour deux raisons : « La première, c'est qu'une voiture électrique n'a pas de boîte de vitesse, le moteur électrique tourne donc vraiment vite. La deuxième, c'est que sur l'autoroute, nous avons plus de freins aérodynamiques. Le moteur force davantage, et les consommations sont quasiment 70%, 80%, voire le double que ce que l'on consommerait en ville. »

En effet, le véhicule électrique a besoin d'être rechargé régulièrement sur l'autoroute et le réseau de bornes est encore restreint. Mais cela est voué à changer : « Le réseau va se développer plus vite que ce que l'autonomie des voitures va progresser, parce que les batteries coûtent cher. »

Par exemple, VINCI Autoroutes s'engage à équiper toutes les aires de services en bornes de recharge d'ici 2023. Actuellement, le réseau compte 433 points de charge.
 
Les plus consultés